creer mon business plan

Comment bien créer mon Business Plan ? Tout savoir en 5 minutes.

min
05/08/2021
Nathalie AUTARD

Pour présenter votre projet de création ou de reprise d’entreprise en donnant une vue d’ensemble, il existe un outil incontournable : le business plan. Il faut donc le rédiger avec le plus grand soin, tant sur le fond que sur la forme. Découvrez dans cet article comment rédiger votre business plan.

Quels sont les objectifs du business plan ?

 

 

Le business plan ou plan d’affaires est un document récapitulatif qui remplit plusieurs fonctions : formaliser votre stratégie, mais aussi présenter les points clés de votre projet à vos partenaires.

Il est généralement construit sur 3 ans, car il présente l’ensemble de votre projet de création ou de reprise, ainsi que l’évolution attendue au cours des premières années. 

C’est en quelque sorte l’aboutissement de votre réflexion. En principe, vous devez donc rédiger votre business plan après 

  • avoir réalisé votre étude de marché, 
  • choisi votre forme juridique, 
  • et déterminé votre business model. 

Le business plan est indispensable pour convaincre la banque et d’autres acteurs financiers de vous accompagner dans votre projet. En le lisant, ils doivent pouvoir comprendre rapidement votre offre, votre marché, vos objectifs et vos atouts pour réussir.

Vous devez donc élaborer un document clair, précis, structuré et convaincant pour retenir l’attention de vos partenaires.

 

 

 

L’executive summary et la présentation de votre équipe

 

 

Commencez votre business plan avec une partie stratégique : l’executive summary, autrement dit un résumé en une ou deux pages. Votre objectif : accrocher vos interlocuteurs et piquer leur curiosité, à l’image de la bande-annonce d’un film. Mettez en avant les points forts du projet et exposez vos motivations… sans pour autant survendre votre future entreprise.

C’est aussi le moment d’en dire plus sur vous (et votre équipe si elle existe), en valorisant vos compétences et vos expériences passées en lien avec votre projet. Vous devez démontrer votre implication et votre aptitude à mener votre entreprise vers la réussite. Essayez au maximum de partager votre vision et vos valeurs : en effet, votre personnalité peut faire la différence auprès de vos partenaires.

Si vous avez des associés, mettez l’accent sur la complémentarité de vos profils. Et n’hésitez pas également à évoquer les personnes externes qui ont participé au montage du projet (expert-comptable, avocat…).

 

 

 

La partie économique du business plan

 

 

Entrez à présent dans le vif du sujet : les produits ou services que votre entreprise va proposer. Il faut démontrer la pertinence de votre positionnement sur votre marché, et la solidité de votre modèle économique (business model). Mettez l’accent sur votre proposition de valeur, en expliquant :

  • En quoi votre offre représente la solution à un besoin avéré
  • Et la valeur ajoutée de votre offre par rapport à la concurrence. 

Vos interlocuteurs doivent sentir que vous connaissez parfaitement votre clientèle cible et ses attentes. Appuyez-vous pour cela sur votre étude de marché, annexée à votre business plan.

Ensuite, il faut exposer votre stratégie de développement :

  • Quels marchés allez-vous cibler ?
  • Quelle est votre politique en matière de prix, de distribution, de communication ?
  • Quels moyens (techniques, humains…) allez-vous mettre en œuvre ?
  • Quels risques pour l’activité avez-vous identifiés à ce stade ?

Malgré tout votre enthousiasme, il est important de montrer que vous êtes également réaliste et que l’ensemble de votre projet est sérieux et cohérent.

Soyez précis tout en faisant preuve de pédagogie : les personnes qui vont lire votre business plan ne sont pas forcément toutes expertes dans votre domaine.

 

 

 

La partie financière du business plan

 

 

Après une partie économique plutôt rédactionnelle, place aux chiffres !

Pour convaincre vos financeurs votre business plan doit non seulement afficher une estimation la plus fiable possible de votre chiffre d’affaires prévisionnel, mais aussi 

  • Le bilan prévisionnel : il présente à un instant « T » l’actif de l’entreprise (ce qu’elle possède) et son passif (ce qu’elle doit) 
  • Le compte de résultat prévisionnel : il recense l’ensemble des revenus et des charges sur un exercice comptable
  • Le plan de financement : il indique les besoins financiers de l’entreprise et les capitaux à réunir pour pouvoir lancer l’activité
  • Le plan de trésorerie sur 12 mois : il permet de vérifier que votre entreprise disposera des fonds pour faire face à ses engagements financiers
  • Le besoin en fonds de roulement : la trésorerie nécessaire pour financer le décalage entre les encaissements et les dépenses
  • Le seuil de rentabilité : le niveau de chiffre d’affaires que l’entreprise doit réaliser pour couvrir toutes ses charges.

Le bilan, le compte de résultat et le plan de financement prévisionnel sont généralement construits sur 3 ans. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un expert-comptable pour vous aider à préparer l’ensemble de ces documents.

 

Enfin, après avoir rédigé la partie économique et la partie financière, vous pouvez également intégrer une partie juridique (en justifiant le choix de votre forme juridique notamment). Selon la nature de votre projet, il faudra peut-être ajouter d’autres informations (emplacement de vos locaux, existence de partenariats…).

 

 

 

L’essentiel à retenir

 

Le business plan comporte à la fois une partie rédactionnelle et une partie financière. Utile pour structurer votre projet, il sera surtout indispensable pour convaincre vos partenaires financiers de vous accompagner.

 

Vous avez d’autres questions ? Contactez l’un de nos experts 

Nathalie AUTARD

Resp. Publication SEO

Domiciliez votre siège social à Paris en moins de 24 heures