etape creation d’entreprise

Entrepreneurs : quelles sont les étapes pour créer votre entreprise ?

min
15/07/2021
Nathalie AUTARD

Tout projet entrepreneurial commence avec une idée. Qu’il s’agisse d’une révélation soudaine, ou d’un rêve que vous caressez depuis des années. Mais comment transformer votre idée de départ en entreprise florissante ? On vous présente aujourd’hui chaque étape de la création d’entreprise.

De l’idée au projet

 

À ce stade, il faut passer du désir de créer, à l’action concrète. Que votre projet soit innovant ou plus classique, vous devez pouvoir le présenter et l’expliquer avec des mots simples. Pour cela, mettez vos idées par écrit afin de définir :

  • Votre offre et votre modèle économique
  • Vos motivations
  • Vos objectifs
  • Vos atouts
  • Vos contraintes.

Si des obstacles apparaissent, il faudra trouver des solutions. Par exemple, suivre une formation peut vous aider à acquérir les compétences qui vous manquent.

Rappelez-vous que les meilleures idées ne sont pas forcément les plus révolutionnaires. Ce qui compte, c’est de répondre à un besoin. 

 

 

 

L’indispensable étude de marché

 

 

L’étude de marché vous permet tout simplement de vérifier que les clients seront au rendez-vous. Sans client, pas de chiffre d’affaires et donc pas d’activité !

Il faut donc définir précisément votre clientèle cible. Quelles sont ses attentes ? Quel prix est-elle prête à payer ? En répondant à ces questions, vous pourrez adapter votre offre.

Autre élément important dans l’étude de marché : l’analyse de la concurrence. Quels sont les acteurs déjà en place ? Quel est leur positionnement sur le marché ? L’objectif pour votre entreprise est clairement de se démarquer des autres.

À l’issue de l’étude de marché, vous serez en mesure d’élaborer une stratégie pertinente et d’évaluer votre chiffre d’affaires prévisionnel.

 

 

 

Le modèle économique et le business plan

 

 

Le chiffre d’affaires est essentiel pour toute entreprise. Mais pour qu’elle soit viable, il faut atteindre l’équilibre financier. Il faut donc que votre modèle économique (business model) tienne la route :

  • De combien avez-vous besoin pour démarrer votre activité ?
  • Quelles vont-être vos charges fixes (achats récurrents, loyer, salaires…) ?
  • Quel chiffre d’affaires prévoyez-vous ?
  • À quel moment votre entreprise sera-t-elle rentable ?

Notre conseil : ne sous-estimez pas les coûts. Au contraire, prévoyez une marge car il y a toujours des dépenses imprévues.

Cette démarche va vous permettre de rédiger votre business plan (plan d’affaires) sur 3 ans, le document de référence pour présenter votre projet et convaincre vos partenaires financiers et commerciaux. Composé d’une partie rédactionnelle et d’une partie financière, votre business plan détaille votre offre, votre marché, vos prévisions financières, votre plan de développement et votre stratégie pour les 3 années à venir. 

 

 

Le financement de votre société

 

 

Maintenant que vous avez chiffré vos besoins, place à la recherche de financement. Si votre apport personnel ne suffit pas à couvrir vos charges, il faut envisager un financement externe :

  • Prêt d’honneur 
  • Micro-crédit
  • Emprunt bancaire
  • Crowdfunding
  • Appels à projets et aides à la création d’entreprise
  • Recherche d’investisseurs, notamment des Business Angels

À savoir qu’un minimum de fonds propres est nécessaire pour entreprendre, même lorsque vous vous tournez vers un financement externe.

Par ailleurs, il est conseillé de ne pas miser toutes ses économies dans un projet de création d’entreprise. Il faut souvent attendre plusieurs mois pour se dégager un revenu suffisant pour vivre. 

 

 

 

Le choix du statut juridique

 

 

 

Le statut juridique est capital puisqu’il a des incidences sur votre responsabilité, votre protection sociale, votre régime fiscal et le fonctionnement de votre entreprise.

Chaque forme juridique possède ses spécificités, ses avantages et ses inconvénients… tout dépend de votre activité et de votre modèle économique.

Si vous êtes seul à entreprendre, vous avez le choix entre la création d’une entreprise individuelle (EI/EIRL) ou d’une société unipersonnelle (SASU, EURL).

Si vous avez un ou plusieurs associés, vous devez créer une société : SARL, SAS, SELARL, SELAS ou SCP selon la nature de votre activité.

À noter que seuls les statuts juridiques de l’EI/EIRL et de l’EURL permettent de bénéficier du régime fiscal de la micro-entreprise, sous réserve de ne pas dépasser les seuils autorisés en matière de chiffre d’affaires. Les principaux avantages étant la simplicité des démarches, et l’absence de cotisations sociales tant que vous n’encaissez pas de chiffre d’affaires. Néanmoins, la micro-entreprise n’est pas adaptée à toutes les activités, notamment si vous avez des investissements importants à faire au démarrage de votre activité, et des charges fixes conséquentes chaque mois. En effet, ce régime ne permet pas de déduire vos charges réelles, ni d’amortir vos investissements.

 

Si vous souhaitez aller plus loin sur le choix de votre statut juridique.

 

 

Les formalités de création

 

 

Désormais, vous pouvez déposer votre demande de création d’entreprise en ligne, sur le site Guichet-entreprises. Après validation de votre dossier, vous obtiendrez votre numéro de SIREN, qui correspond à la carte d’identité de votre entreprise. Il est indispensable pour toutes vos démarches. 

Selon votre statut juridique et la nature de votre activité (artisanale, commerciale ou libérale), vous devez également vous immatriculer au RCS (registre du commerce et des sociétés) et/ou au RM (répertoire des métiers).

Parmi les informations demandées, figure le lieu de domiciliation de votre entreprise, autrement dit son siège social. Si vous avez un local pour exercer votre activité, vous pouvez l’indiquer. Mais si vous n’en avez pas, et que vous ne souhaitez pas rendre votre adresse personnelle publique, vous pouvez opter pour la domiciliation en ligne de votre entreprise.

Enfin, n’oubliez pas l’importance d’avoir une présence en ligne (site Internet et réseaux sociaux), ne serait-ce que pour vous faire connaître auprès de vos futurs clients. 

 

 

L’essentiel à retenir

 

 

La création d’entreprise nécessite énergie et persévérance. Pour optimiser vos chances de réussite, il faut savoir bien vous entourer. Plusieurs études datant de 2019 indiquaient que 52% des entreprises créés disparaissaient avant d’atteindre leur sixième année. Or, ce taux descendait à 30% concernant les entrepreneurs accompagnés.

Business plan, Recherche de financements, domiciliation de votre entreprise, statut juridique, fiscalité et obligations comptables : à chaque étape de votre aventure entrepreneuriale, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel pluridisciplinaire tel que l’expert-comptable. 

 

Vous avez d’autres questions ? Nos équipes sont à votre écoute.

 

Nathalie AUTARD

Resp. Publication SEO

Domiciliez votre siège social à Paris en moins de 24 heures