crowdfunding

Financer son entreprise avec le crowdfunding ? Tout ce qu'il faut savoir

min
15/07/2021
Nathalie AUTARD

Depuis plusieurs années, plusieurs formes de financement alternatif se sont développées. Parmi elles : le crowdfunding qui a permis de donner naissance à de belles réussites entrepreneuriales. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le crowdfunding en 5 questions.

Qu’est-ce que le crowdfunding ?

 

Le crowdfunding ou financement participatif permet de collecter des fonds par l’intermédiaire d’une plateforme sur Internet. Sont ainsi mis en relation porteurs de projet et financeurs, des particuliers pour la plupart. En général, ils investissent dans des projets alignés avec leurs propres valeurs.

Le crowdfunding permet de contribuer au développement des projets des entreprises, mais aussi des projets caritatifs, culturels, artistiques, écologiques, etc.

Le point fort du crowdfunding, c’est qu’il donne sa chance à tous les porteurs de projet. Il leur permet de se faire connaître et de constituer une communauté motivée par leur offre. En parallèle, c’est l’opportunité pour tout individu de participer à un projet qui lui tient à cœur.

En revanche, toutes les aventures entrepreneuriales ne sont pas adaptées au financement participatif. Notamment si votre offre n’est pas assez aboutie pour permettre aux contributeurs de se projeter, ou si vous n’êtes pas prêt à fournir de gros efforts en matière de communication

 

 

Le crowdfunding et ses différents types de financement 

 

 

Le don est la première forme de financement : il se fait avec ou sans contreparties, souvent un objet à l’effigie de votre marque, ou une pré-commande. Il faut évidemment imaginer des contreparties qui plairont au profil de vos contributeurs. Mais vous pouvez également les intégrer à votre stratégie. Par exemple, les pré-commandes peuvent vous aider à identifier les offres les plus plébiscitées. 

 

Autre type de financement : le prêt pour une durée maximum de 7 ans. Il permet de disposer de liquidités pour financer vos investissements. Chaque contributeur peut prêter jusqu’à 2 000 € par projet s’il est rémunéré avec des intérêts, 5 000 € s’il ne l’est pas. 

Enfin, le dernier type de financement prend la forme d’une prise de participation au capital de votre entreprise. L’investisseur sera rémunéré en capital, en obligations ou en royalties. La prise de participation est plutôt adaptée aux projets innovants.

 

 

Combien peut-on obtenir avec le crowdfunding ?

 

 

Chaque porteur de projet doit définir un objectif financier réaliste par rapport à son secteur d’activité et son marché. Même s’il ne suffit pas toujours, le crowdfunding est idéal pour obtenir une source de financement complémentaire, et apporter de la crédibilité face à vos futurs partenaires.

Le montant récolté dépend du type de financement. En moyenne, on observe :

  • Pour les dons : entre 3 000 et 5 000 € par projet
  • Pour les prêts : entre 1 000 et 200 000 € par projet 
  • Pour les prises de participation : entre 40 000 et 500 000 € par projet. 

 

Évidemment, le montant collecté dépend fortement de la nature de votre projet et surtout, du succès de votre campagne de crowdfunding.

 

 

Comment mettre en place une campagne de crowdfunding ?

 

 

Pour lancer une campagne, il faut choisir une plateforme disposant d’un agrément, car le crowdfunding évolue dans un cadre règlementaire précis

Les plateformes sont nombreuses : certaines sont généralistes tandis que d’autres sont spécialisées en fonction de la nature des projets (culturel, écologique, caritatif, numérique…). Vous pouvez utiliser le questionnaire de Bpifrance pour orienter votre choix.

Ensuite, vous devrez définir une durée pour votre campagne. Il faut éviter les campagnes trop longues, pour susciter une réaction rapide, mais aussi parce que la gestion est chronophage et que vous ne pourrez pas vous y consacrer indéfiniment.

Enfin, la clé d’une campagne réussie de financement participatif, c’est une stratégie de communication adaptée. En fonction de votre activité, il faudra sélectionner les canaux de communication les plus pertinents : réseaux sociaux, presse locale… Demandez-vous où se trouvent vos contributeurs potentiels et vos futurs clients.

 

 

Nos conseils pour optimiser votre campagne de crowdfunding

 

 

La gestion de votre campagne de crowdfunding va demander une grande implication de votre part. Pour voir vos efforts récompensés et véhiculer une bonne image de votre entreprise, voici quelques conseils :

  • Faites preuve de pédagogie. Même si vous connaissez votre projet sur le bout des doigts, et que tout vous paraît évident, ce n’est pas le cas pour ceux qui en entendent parler pour la première fois. N’hésitez pas à préparer des argumentaires et des réponses aux questions les plus souvent posées
  • Facilitez le passage à l’action : en définissant des paliers de contribution, et en intégrant des liens directs à votre campagne dans tous les contenus diffusés
  • Maintenez le lien avec votre communauté. Vous devez motiver vos contributeurs en leur montrant que le projet est dynamique, qu’il ne stagne pas. Cela passe également par une réponse systématique aux questions qui vous sont remontées par la plateforme ou sur vos réseaux sociaux. 

 

 

 

L’essentiel à retenir

Le crowdfunding est idéal pour des projets entrepreneuriaux susceptibles de fédérer une communauté autour de valeurs communes. Pour réussir sa campagne de collecte de fonds, un solide plan de communication est indispensable.

 

Si vous avez d'autres questions, contactez nos experts ! 

Nathalie AUTARD

Resp. Publication SEO

Domiciliez votre siège social à Paris en moins de 24 heures